top of page

La haie naturelle :


type d'implantation de haie naturelle

La haie, souvent considérée comme une simple délimitation et protection entre propriétés apporte de multiples avantages. Pour cela, il faut bien penser son implantation !


Les avantages :


  • Réservoir de biodiversité : lieu de repos , d'hibernation, de reproduction, poste de guet pour la faune environnante.

  • Impact sur le climat : ombre, fraîcheur, régulateur d'humidité, brise-vent, atténuation des températures estivales et hivernales.

  • Lutte contre la pollution : filtration de l'air par le feuillage, de l'eau par les racines. Capture du dioxyde de carbone.

  • Stabilisation du sol, limitation de l'érosion, et du lessivage du sol en favorisant l'infiltration de l'eau dans le sol.

  • Nourriture du sol : Apport de matière organique par les feuilles et le bois mort, de nutriments que les racines vont chercher en profondeur.

  • Ressources diverses : bois d'œuvre, petit bois de chauffage, paillis et compost (BRF, broyat, feuilles, mortes).

Les inconvénients :


  • Trop d'ombre générée par des haies orientées sud peut gêner la croissance des légumes du potager.

  • Une haie en bas d'une pente favorise la stagnation du froid et de l'humidité.

  • Concurrence hydrique avec les autres cultures.


A quoi faut-il penser avant d'installer une haie ?


  • Ne pas entraver les réseaux (eau, gaz, électricité, téléphonie), la proximité des fosses septiques.

  • Divers règlements pour le choix des essences, la plantation, la taille (PLU, règlement lotissement, etc.).


Les types de haies naturelles


  • Haie taillée (à privilégier pour petit jardin).

  • Haie libre (floraison plus importante, plus de place à prévoir, taille moins régulière mais plus difficile à réaliser que la haie taillée, production plus importante de déchets verts).

  • Haie décorative : plaisir des yeux, parfums, papillons, chants d'oiseaux.

  • Ecran végétal pour se cacher des regards indiscrets, masquer une vue désagréable.

  • Haie fruitière.


Les différentes espèces :


  • A privilégier, des essences indigènes adaptées à son environnement (sol, climat, etc.).

  • Quelques espèces exotiques mais moins accueillante pour la faune.

  • Quelques plantes horticoles proposant des belles fleurs, des feuillages colorés.

  • De jeunes plants vigoureux moins chers.

  • Pensez aux allergies !

  • Choix de cinq espèces au minimum.


La structuration de la haie :


  • Différentes hauteurs en alternance avec différents ports (érigés et buissonnants).

  • Deux espèces en fleurs tout au long de l'année pour accueillir la faune auxiliaire.

  • 2/3 de feuillus persistants et 1/3 de caducs avec aussi présence d'arbustes à feuillage marcescent (les feuilles mortes restent sur le branchage).

  • En ligne : cela donne une haie moins large, plus plate.

  • En quinconce : cela donne une haie plus large, mais plus opulente, mettant mieux en valeur les arbustes.

  • Evitez de clore entièrement le potager ou le verger car l'air doit circuler pour limiter l'humidité.



Haie taillée avec coloris divers et fleuris

La période de plantation de la haie :


  • Durant l'automne pour qu'elle développe ses racines avant le printemps.

  • Pour les plants en conteneurs : de septembre à mai.

  • Pour les plants à racines nues : de novembre à mars.


L'orientation et la hauteur de la haie :


  • La hauteur de la haie doit être modulée selon son orientation.

  • Côtés est et ouest du jardin : 2 à 4 mètres de hauteur pour protéger le terrain des vents d'ouest les plus violents sur 20 à 30 mètres. La portée de l'ombre n'est pas dérangeante.

  • Côté sud : pas plus de 2 mètres de hauteur afin de limiter la portée de l'ombre.

  • Côté nord : haute et plus dense pour freiner les vents du Nord, sauf si présence d'un potager derrière.

  • Portez votre choix sur des arbres de hauteur limitée ou de croissante lente, entre autres pour faciliter la taille.


Haie naturelle

La mise en place :


  • Désherbez et aérer une bande de terrain de 60 cm de large et de 40 cm de profondeur.

  • Apportez du compost et prévoir un drainage si lieu sujet à l'humidité.

  • Si sol trop lourd, faire un petit talus.

  • Prévoir un chemin praticable derrière la haie pour faciliter l'entretien.

  • Le trou de plantation doit faire 3 fois le diamètre du container ou des racines en surface et 2 fois sa hauteur en profondeur ; faire les trous à l'avance.

  • Trempez les conteneurs au moins un quart d'heure dans l'eau.

  • Coupez les racines abîmées, démêlez et pralinez les racines nues.

  • Etalez soigneusement les racines au fond du trou et bouchez le trou avec de la terre fine.

  • Tassez autour pour supprimer toute poche d'air et faire une cuvette autour du tronc et arrosez abondamment.

  • Ne plantez pas trop serré.

hauteurs de taille de haies
  • Paillez à la base du tronc et souhaitez-lui longue vie !


Source : "Votre haie de jardin au "naturel" - Jardiniers de France ; Bretagne Vivante ; Sepnb ; MCE



27 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page