top of page

Les techniques de semis au potager



une plantule issue d'un semis de graine de légume

Cultiver un potager commence par une étape cruciale : le semis. C'est dans cette phase initiale que vous allez guider les petites graines vers la germination et vers la promesse de beaux légumes et fleurs. Vous trouverez ci-dessous les différentes technique de semis possibles au potager.


En comprenant les principes de base et en choisissant la méthode de semis appropriée, vous pouvez maximiser les chances d'avoir de beaux plants de légumes à un moindre coût !


Grâce à un large panel de semences disponibles à l'achat chez les grainetiers locaux ou sur internet, vous allez satisfaire votre curiosité, vos attirances gustatives.


  1. LES PRINCIPES DE BASE :


  • A chaque légume, ses spécificités (température moyenne de germination, temps moyen de germination, humidité, besoin de chaleur, lumière, etc.). Vous trouverez ces infos sur internet ou dans des livres et revues de jardinage. Elles sont à respecter pour réussir vos semis.

  • Vérifiez la qualité de la semence et voir si elle n'est pas trop vieille car passé un délai, la graine ne germera pas.

  • Une graine semée doit être en parfait contact avec la terre ou le substrat. Après avoir été recouverte, on se serre soit du râteau (semis en pleine terre) soit d'une plaque de bois pour tasser la terre sur le semis.


La date du semis :

  • Elle diffère selon la région climatique et le choix des légumes à cultiver. Consulter un calendrier des semis peut fournir des indications précieuses.

  • Le choix de la date doit permettre d'avoir la température au sol qui va permettre la germination donc attention à ne pas semer trop tôt, il faut que le soleil réchauffe la terre. Pour accélérer le processus, on peut s'aider d'un châssis, d'un tunnel, d'une serre.

  • Prévoir une étiquette pour chaque semis. On y indique la date et le type de légume. Il est intéressant d'inscrire sur un cahier ou sur un tableur, la quantité semée, repiquée, récoltée. Toutes les infos recensées permettront de faire des comparaisons avec les années passées.

Le trempage des graines dans de l'eau tiède :

  • Il favorise la germination et en accélère le processus surtout pour les graines à enveloppe épaisse.

  • Cela permet d'identifier les graines viables ; on ne garde pas les graines qui flottent.

  • Le temps de trempage varie de 8 à 24 heures.

  • Après le trempage, il faut installer les graines rapidement dans un sol humide.


La profondeur du semis :

  • Recouvrir les graines de 2 à 3 fois leur épaisseur.


L'éclaircissage :

  • Cela consiste à éliminer les plantules chétives, abîmées, en excès pour permettre à celles restantes de se développer pleinement.

  • Pour faciliter l'arrachage, arrosez quelques heures avant et après pour raffermir la terre autour des racines.

L'humidité :

  • Maintenir une humidité constante après le semis et dans les 10 jours qui suivent est essentiel pour la germination des graines. Utiliser un pulvérisateur au tout début du semis et ensuite bassiner vos semis par le bas pour éviter que ne surviennent la "fonte des semis" : vos plantules pourriraient sur pied.

Le substrat :

  • Il est riche en éléments nutritifs, exempt de graines d'adventices, dépourvu d'agents pathogènes.

  • Il possède de bonnes capacités de rétention de l'eau

  • Selon le semis, vous pourrez l'utiliser seul en mélange : du terreau spécial semis , du sable de rivière , de la vermiculite, du compost. Attention au compost qui peut apporter à votre semis des graines d'adventices.


2. LES DIFFERENTS TYPES DE SEMIS


Le semis direct en pleine terre :

La terre doit être suffisamment chaude, ressuyée et une température adéquate doit être respectée.


Avantages du semis en pleine terre :

  • Le stress du repiquage pour le développement du plant est évité.

  • Equipements et matériaux minimaux.

  • Le développement racinaire rend la plante plus autonome : ancrage, nutrition.

Inconvénients du semis en place :

  • Les planches de cultures sont monopolisées plus longtemps

  • L'évolution de la plantule est confrontée à des aléas climatiques (gel, sol trop humide, etc.) et à des agressions de ravageurs.

  • Les adventices peuvent gêner la pousse de la plantule.

Les différents types de semis :


  1. Le semis à la volée : les graines sont dispersées à la main sur la surface à semer, avant d'être légèrement enfouies. La répartition du semis peut s'avérer irrégulière. Toutes les interventions auprès des plants seront impossibles : désherbage, buttage, etc.

  2. Le semis en ligne : Les graines sont déposées dans de petits sillons de profondeur adaptées à la taille de la graine et d'espacement en pensant à la taille future de la plante. Il y a une meilleure gestion des semences. Le désherbage et le binage sont plus faciles.

  3. Le semis en poquets : Plusieurs graines sont déposées dans un même trou à des intervalles réguliers. C'est adapté pour des plantes qui ont besoin d'espace pour évoluer. Exemples : bettes, haricots, courges, fèves etc.

Le semis au chaud pour un futur repiquage en pleine terre :


Les avantages :

  • Faire les semis au chaud permet dans un premier temps d'occuper moins longtemps les planches de cultures.

  • Cela permet aussi de mettre toutes les chances de son côté pour que la graine accède au stade de plant sans encombres.

  • Faire ses plants au lieu de les acheter représente des économies non négligeables malgré l'achat du terreau.

Les différents types de semis :

  1. Le semis en terrine : les graines se retrouvent semées dans un support collectif. Les plantules vont ensuite être installées des supports individuels à l'apparition de deux vraies feuilles, avant d'être installées en pleine terre. La terrine doit être assez profonde pour que les jeunes racines se développent sans peine.

  2. Semis en plaques alvéolées : Ce sont des plateaux rigides préformés avec des alvéoles individuelles. Ils sont réutilisables. Les petites alvéoles sont pour les petites graines comme la salade et les plus grandes sont pour les courgettes, tomates, etc. Cette méthode fait économiser du terreau. Il faut veiller à ce que les plantules restent bien hydratées.

  3. Semis en mottes : à l'aide d'un presse-motte, on comprime des cubes de terreau. Il existe plusieurs gabarits de presse-motte pour satisfaire à toutes les sortes de graines. Ce système occupe peu de place car il n'y a pas de contenant et que les cubes peuvent être serrés les uns contre les autres. On y dépose une à trois graines pour ne retenir que le meilleur plant.

  4. Semis en godets : un récipient reçoit une à trois graines pour ne garder qu'un seul plant qui sera transplanté après en pleine terre. Il faut disposer de tailles de godets plus ou moins grandes pour accueillir tous types de semences.




Le semis sous abri froid :


Il s'agit de profiter au maximum des rayons du soleil et d'avoir des températures propices à la germination et à la croissance des plantules. Il faut réussir à accumuler beaucoup d'air chauffé pour faire face au refroidissement de la nuit, ou des températures fraîches de la journée.


  1. Le châssis : il est idéal pour le démarrage des semis en terrine et pour faire des semis en pépinière. Il faut mettre à disposition soit un voile d'hivernage pour l'hiver, une toile d'ombrage pour le printemps et un arrosoir pour hydrater les semis. Il faut régulièrement vérifier la ventilation et la température.

  2. Le mini-tunnel ou la serre : C'est une protection composée d'arceaux et d'une bâche en plastique. Il nécessite un minimum de surveillance (aération, ouverture pour la pollinisation). L'amplitude thermique est moins importante qu'en châssis.

  3. La pépinière : C'est un emplacement temporaire bien exposé dans une parcelle de terrain du jardin, à l'abri du vent, dont le sol est enrichi de terreau d'où les futurs plants seront arrachés pour être repiqués en pleine terre.





 

Si vous en ressentez le besoin, je peux vous accompagner dans la création et le suivi de votre potager à domicile dans le nord de l'Ille-et-Vilaine et par webcam. Je peux également préparer un atelier sur un domaine de votre choix.



Commenti

Valutazione 0 stelle su 5.
Non ci sono ancora valutazioni

Aggiungi una valutazione
bottom of page